Chronologie historique

    Les eaux d’Olmet

  • 1658
    Mention d’une « transaction » de cette date dans le document suivant
  • 1810
    Document n° 1 : archives d’Olmet
    Titre : Eaux à prendre dans le pré de Manhes (transaction du 12 mars 1810 )
  • 1892 – 1898
    Documents n° 2 : archives d’Olmet
    Étude des correspondances et factures de ces dates (archives d’Olmet conservées par Émile Duclaux)
    1892 :
    Lettre : le vendeur de la propriété, Monsieur Pagès, s’engage à mener « à bonne fin » et à « surveiller » « le travail de la conduite des eaux »
    1893 :
    – Échange de correspondances concernant le problème des eaux entre :
    Antoine Bois , entrepreneur « plomberie, canalisations et fontaines » à Aurillac
    F. Mabit , notaire à vic sur Cère
    M. Guibal , propriétaire à Olmet
    Émile Pagès , vendeur de la propriété
    Émile Lemaigre , architecte , chargé des travaux
    Documents joints :
    – Architecte : plan du château d’eau et des canalisations afférentes
    – Factures de Bois
    – Facture de Alfred Polino et Lucien Caillar , Paris, pour un réservoir de distribution d’eau en tôle , avec séparation dans le milieu » , facturée au laboratoire d’Olmet
    – Lettre d’Émile Pagès : première mention des « travaux de la fontaine » avec une facture de 250 francs
    – Convention écrite : mention d’une telle convention [de partage des eaux] , « datant de plus d’un siècle » dans une lettre de M. Guibal, du 21 mars 1893. L’acte en question a été examiné par Maître Mabit , notaire « et « plusieurs avocats » : tous sont formels : la convention est exécutoire.
    – Bassin [de répartition ] : mention d’un tel bassin d’où part une canalisation qui amène l’eau du bassin au « pré des lignes »
    – Château d’eau : première mention d’une telle construction dans une lettre d’Émile Pagès à Émile Duclaux , du 4 juillet 1893. Duclaux veut en faire construire un à la place des « bacs qui sont actuellement devant la maison de maître et Pagès prétend qu’il n’en a pas le droit selon l’acte de vente. Le château d’eau est « commandé » , avec « socle » et « cuve en tôle » pour le partage des eaux » (lettre de l’architecte , 10 juillet 1893 )

    1894 :
    – Ministère de l’Agriculture : Maintien d’une subvention au « laboratoire d’Olmet » autorisant les recherches sur « le régime des eaux souterraines et sources du plateau du Cantal »
    – Fontaine de rocaille
    – Première mention de la « rocaille » : facture d’un entrepreneur de Volvic pour « un wagon de rocaille » lettre de l’architecte sur l’exécution de la rocaille
    – Plomberie
    – Facture de Bois pour les travaux du réservoir » (deux factures)
    – Facture anonyme : branchement d’eau pour le laboratoire et la maison.
    1898 :
    – Facture de Canier frères, travaux publics , Aurillac , pour établissement de bassins et regards

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.